SPORT

Emmanuel Macron « triste et désolé » après le chaos de la finale de la Ligue des champions

Written by admin

Le président français Emmanuel Macron et les membres du gouvernement ont déclaré qu’ils étaient « tristes et désolés » pour les 2 700 fans de Liverpool qui avaient un billet, mais n’ont pas pu entrer dans le stade. Au milieu du désordre et du chaos lors de la finale de la Ligue des champions à Saint-Denis, en banlieue parisienne, où Liverpool a perdu contre le Real Madrid 1-0.

Le gouvernement français a pris la parole

La question a été abordée lors du conseil des ministres hebdomadaire qui s’est tenu à l’Elysée mercredi, a déclaré Olivia Gregoire, porte-parole du gouvernement français.

« Aurions-nous pu mieux faire les choses ou cela aurait-il pu être mieux géré ? Oui », a-t-elle déclaré aux journalistes. « Pouvons-nous améliorer les choses, notamment en vue des futurs événements sportifs ? Certainement. »

Les événements de samedi ont suscité des inquiétudes en France et à l’étranger quant à la capacité du pays à accueillir de grands événements sportifs. La France accueillera la Coupe du monde de rugby l’année prochaine et les Jeux olympiques de 2024.

Dans le sillage du chaos, les groupes de supporters de Liverpool se sont plaints de la brutalité des forces de l’ordre. Et de la mauvaise organisation d’une nuit troublante au cours de laquelle des enfants et des personnes âgées ont été aspergés de gaz lacrymogène.

Des allégations répétées de brutalité ont été formulées à l’encontre de la police française ces dernières années, notamment lors des manifestations des Gilets jaunes contre le gouvernement, alors que des appels ont été lancés pour que la police fasse preuve de plus de retenue. La police française a également eu du mal à maîtriser la violence des supporters lors des matchs de football nationaux cette saison.

Liverpool a déclaré avoir déjà recueilli plus de 5 000 témoignages de supporters qui se sont rendus en France pour assister à la finale. Le directeur général de Liverpool, Billy Hogan, a examiné certaines de ces informations et s’est dit « horrifié par la façon dont certains hommes, femmes et enfants – valides ou non – ont été traités sans discernement », avant et après le match.

« Je pense qu’il est important de reconnaître que nous nous sommes tous concentrés, à juste titre, sur les problèmes d’accès au Stade de France », a-t-il déclaré. « Je pense qu’il est également important que nous ne perdions pas de vue ce qui s’est passé après le match. Je pense que nous avons tous vu des vidéos, des photos, j’ai lu un certain nombre d’histoires de [supporters] qui ont vécu des expériences absolument horribles en quittant le stade – des crimes ont été commis, des agressions ont eu lieu. »

Selon la Fédération française de football (FFF), 35 000 personnes sans billets ou avec de « faux » billets se sont rendues au Stade de France. Elles ont créé des désordres en bloquant l’accès au stade et en empêchant les supporters munis de vrais billets d’entrer dans l’enceinte.

L’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, a également commencé à rassembler des preuves sur les problèmes survenus à l’extérieur du Stade de France qui ont entaché l’un des plus grands matchs sportifs du monde.

Grégoire a exprimé sa sympathie pour les 2 700 fans de Liverpool, « des pères, des mères avec leurs enfants dégoûtés de ne pouvoir assister à un événement sportif qu’ils attendaient. Le président de la République et l’ensemble du gouvernement étaient tristes et désolés pour ces personnes. »

Soutient aux forces de l’ordre

Mercredi, le ministre de l’Intérieur a admis que des erreurs avaient été commises dans la gestion de la foule à l’extérieur de la finale. Mais a justifié l’utilisation de gaz lacrymogènes, affirmant que cette mesure était cruciale pour éviter que les supporters ne soient tués.

Gérald Darmanin a été interrogé par une commission sénatoriale et a été invité à fournir des explications sur le fiasco organisationnel devant le Stade de France à Saint-Denis, en banlieue parisienne, où le Real Madrid a battu Liverpool 1-0 samedi.

Il a maintenu que la présence de 30 000 à 40 000 supporters sans billets ou avec de faux billets a conduit aux incidents qui ont entaché l’événement. Malgré la contestation d’un législateur qui a dit qu’il n’apportait pas les preuves pour étayer ces chiffres.

M. Darmanin a apporté tout son soutien à la police et aux agents de sécurité qui étaient chargés du maintien de l’ordre. Il a déclaré que la dispersion de la foule qui s’était amassée près des clôtures du stade était le seul moyen d’éviter que des personnes ne soient écrasées.

« Afin de repousser une foule sur le point d’être écrasée, les policiers et les gendarmes, probablement dans l’urgence et sous l’ordre de leur hiérarchie, ont utilisé des moyens de dispersion », a déclaré M. Darmanin.

Il a toutefois précisé qu’il y a eu deux cas où l’usage des gaz lacrymogènes était disproportionné — sans donner de détails — et a promis que des sanctions seront prises contre deux personnes.

« L’impact négatif de ce match est une cicatrice pour notre fierté nationale et il est évident que les choses auraient dû être mieux organisées », a-t-il déclaré. « Avons-nous évité le pire ? Oui. Aurions-nous pu anticiper davantage ? Sans aucun doute. »

 

About the author

admin

Leave a Comment